Nos Atouts

 

Faisabilité, conception et ingénierie

Microalgues

Valorisation énergétique

Méthanisation

Transparence Energie

Grâce à l’utilisation des échangeurs de chaleur travaillant à basse température, nous n’avons besoin que d’une eau tiède (entre 26 et 32°C) pour chauffer une serre ou un bâtiment. Nous avons donc fait des recherches sur l’existence de ces ressources, il apparaît qu’il existe de nombreuses ressources disponibles de ce type ou pouvant le devenir.

Notre projet consiste en la récupération de ces énergies perdues en vue de leur stockage en aquifère pour une réutilisation en hiver sous forme de chauffage écologique. L’énergie est stockée dans l’eau, puis restituée dans l’air du local à chauffer sous forme d’air pulsé. Nous avons donc nommé notre procédé : Transparence Energie.
Il est ainsi possible de chauffer, en fonction des besoins, une serre agricole, des habitations ou des bâtiments de collectivité locale sans aucune utilisation d’énergie fossile si nous disposons d’une eau entre 26 et 32°C.

Notre projet est porteur de croissance (nous valorisons une énergie jetée) tout en étant écologique puisque chaque réalisation économisera l’émission de milliers de tonnes de CO2 chaque année.

 

Description du procédé

Toutes les eaux tièdes produites par les industries ne sont pas exploitées et sont souvent rejetées dans les fleuves, la mer ou dans les égouts. On peut citer par exemple : certaines usines d’incinération d’ordures, la majorité des sites industriels, usines de teintures et apprêts, centrales électriques, thermes et la cogénération qui souvent n’utilise pas la chaleur produite pendant les périodes chaudes (mai à octobre).

Certaines de ces usines proposent à des tiers d’utiliser leurs eaux tièdes à la condition de l’utiliser toute l’année or pendant l’été la chaleur produite est souvent inutilisable. Elle est donc rejetée en rivière au détriment de la flore et de la faune (voir schéma ci-dessous). C’est principalement pour cette raison que peu de site valorisent leurs eaux chaudes.

 

Hors période de chauffe, les eaux chaudes de refroidissement
issues des industries sont rejetées dans le milieu naturel.

 

L’innovation TRANSPARENCE ENERGIE

Notre innovation consiste dans le stockage de cette énergie sous forme d’eau tiède en aquifère, eau qui sera récupérée pendant la période de chauffage des bâtiments sous forme d’apport en air chaud à l’aide d’échangeurs de chaleur travaillant à basse température. Voici deux schémas explicatifs de notre procédé en été et en hiver.

En été, la chaleur produite par les industries est stockée
via des échangeurs de chaleurs en sous-sol dans les aquifères.
L’eau est ainsi réinjecté au milieu naturel à des températures inférieures.

 

La chaleur stockée l’été est récupérée pour chauffer des bâtiments.
Une pompe à chaleur est souvent nécessaire en complément.

 

L’exploitant de l’eau stockée dans l’aquifère peut être :

  • L’industriel rejetant l’eau tiède (29°C dans le schéma été ci-dessus)
  • L’entreprise qui bénéficie du chauffage via les échangeurs de chaleur eau/air
  • Un tiers qui finance le forage pour le stockage dans le but de revendre la chaleur.

 

Il s’agit d’un partenariat gagnant/gagnant

Pour l’industriel : Les eaux chaudes rejetées sont refroidies pendant la période la plus chaude et lui évitent d’interrompre sa production.

Pour l’exploitant : Une ressource d’énergie économique à 1/8e du prix réel et non émettrice de gaz à effet de serre.

 

Les études entreprises sur ce sujet ont abouti à un brevet déposé par ESETA le 31/03/2007 sur le stockage des énergies perdues en vue d’une réutilisation pour le chauffage.
joomla template


Copyright © 2011 ESETA